RDC: Formation sur les droits numériques pour Avocats : Appel à candidatures

Rudi International organise une formation pour avocat(e)s à Goma du 31 mars au 1er avril, ainsi qu’une conférence le 2 avril. La formation porte, entre autres, sur les aspects du droit lié au numérique, la sécurité de données et la conférence comptera pour la 3e édition de HakiConf, qui est la « Conférence sur les droits de l’homme à l’ère du numérique en RDC ».

Vous pouvez suivre cet extrait vidéo pour l’édition 2018 et 2019 de cette conférence.

La formation résultera en la constitution de la première cohorte du « Réseau des Avocats Congolais sur les droits numériques » qui travailleront avec Rudi International dans ses activités de formation, de plaidoyer et de recherche sur le numérique et les droits numériques en particulier, en RDC et en Afrique.

Nous recherchons des avocats inscrits au Barreau (en majorité de femmes avocates) basées dans les villes de Goma (8), Bukavu (4), Lubumbashi (1), Kinshasa (2) qui devront être disponibles à voyager sur Goma (les frais seront couverts) et ainsi prendre part à la formation ainsi qu’à la conférence.

Compte tenu du nombre limité de places à pourvoir, la sélection sera rigoureuse et Rudi International se réserve le droit de rejeter certaines candidatures.

Conditions de sélection :

  • Avoir une expertise ou un intérêt avéré sur les questions du numérique ;
  • Être disposé à faire le déplacement sur Goma pour un total de près de 5 jours (dépendamment de la fréquence de vols) ;
  • Une fois sélectionné, il faudra présenter une lettre de recommandation du Cabinet ou vous prestez ;
  • Répondre au formulaire dans le délai.

Veuillez envoyer votre candidature en complétant ce formulaire au plus tard le Dimanche 14 mars 2021 à 14h (heure de Goma).

Published by

Rudi International, non-profit

« Rudi International » asbl, est une organisation caritative œuvrant pour le développement intégral du continent africain. « Rudi » est un terme swahili qui se traduit par « reviens » en français ou « come back » en anglais. Il s’agit d’un appel à la conscience de la jeunesse africaine de toujours penser à revenir au continent, d’avoir son regard tourné vers les problèmes qui touchent directement le continent, de participer par des actions concrètes au redressement ou au redécollage de l’Afrique.